Accueil > Actualités > "sème le désordre" / "impose ses règles" / "Gagne tout"

L'actualité DDG

"sème le désordre" / "impose ses règles" / "Gagne tout"

Une campagne publicitaire (Adidas) anti-règles ?

Un collectif (Enjeux E-médias) a saisi l'Autorité de régulation de la publicité et dénonce une valorisation des "pulsions individualistes". Il dénonce dans une lettre ouverte les messages portés par la marque de sport, estimant qu'ils sont contraires aux valeurs morales que l'école a vocation à transmettre. Enjeux E-médias s'appuie notamment sur la recommandation enfant de l'ARPP, selon laquelle "la publicité ne doit pas présenter favorablement des actes antisociaux ou délictueux" ni "légitimer des comportements qui seraient contraires aux principes de citoyenneté".

L’influence des marques de sports sur les jeunes étant très grande, ce collectif se dit choqué "qu'une grande entreprise puisse sans honte jouer la carte du mépris, flatter les pulsions individualistes les plus primaires et vanter la loi de la jungle, alors qu'elle devrait porter les valeurs du sport, du collectif, que nous avons à transmettre à la jeunesse".

Sur le site Internet de la marque, Adidas invite à casser les règles pour devenir "le maître du jeu", appelle à "faire parler son talent" et "gagner encore et toujours" pour "ton équipe, pour la gloire", "sans relâche, sans pitié". Le troisième mot d'ordre appelle au "chaos" en "détruisant" les adversaires, et vante le "raz-de-marée qui balaye tout sur son passage" et va "exploser la défense".

Cette campagne va selon le collectif à l’encontre des valeurs de "vivre ensemble" véhiculées au lycée.

 

Hannah Kopp