Actualités

Ouverture d’une enquête de l’ADLC dans le secteur des audioprothèses

L’Autorité de la concurrence (ADLC) vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête relative à la situation de la concurrence dans le secteur de la distribution des audioprothèses à l’issue de laquelle elle émettra les propositions qui lui sembleront nécessaires pour pallier les éventuels dysfonctionnements constatés et ainsi améliorer le fonctionnement de la concurrence.

L’ADLC va interroger l’ensemble des parties prenantes (fabricants, intermédiaires, distributeurs, prescripteurs, consommateurs) puis organiser autour de l’été une consultation publique qui sera suivie en fin d’année d’un avis comprenant un diagnostic du secteur.

L’ADLC s’intéressera notamment aux problématiques suivantes :

  • La concurrence entre fabricants : L’ADLC s’assurera notamment que la concurrence puisse jouer sur d’autres paramètres que le prix (notamment la différenciation technologique des appareils). Elle étudiera les risques de dépendance économique des distributeurs d’audioprothèses à l’égard des fabricants et analysera les barrières à l’accès aux appareils qui pourraient en résulter pour les audioprothésistes indépendants.
  • La marge des audioprothésistes : L’ADLC entend vérifier si la forte rentabilité des audioprothésistes (marge brute d’environ 70 à 75 %) est justifiée économiquement, notamment au regard du service fourni pour le suivi des patients. Elle étudiera par ailleurs les pistes susceptibles de faire baisser le reste à charge des patients, notamment celle relative au découplage entre l’achat et la fourniture des prestations de suivi introduit récemment par la loi Macron.
  • Le numerus clausus : L’ADLC analysera l’impact de ce numerus clausus sur la concurrence et le niveau de prix des appareils.
  • L’information du consommateur : L’ADLC étudiera quelles mesures pourraient être prises pour améliorer l’information du consommateur et réduire l’asymétrie d’information avec le professionnel.
  • La concurrence entre les différents types de réseaux d’audioprothésistes :  l’ADLC s’assurera qu’il n’existe aucune barrière injustifiée au développement des réseaux les plus dynamiques en termes de concurrence. Elle veillera à ce que toutes les conditions soient réunies pour garantir au consommateur l’obtention du meilleur rapport qualité-prix par le consommateur.

Jean-Christophe ANDRE / Philippe BONNET