Accueil > Actualités > Les plats préparés dans le collimateur de la DGCCRF

L'actualité DDG

Date 23-09-2016

Les plats préparés dans le collimateur de la DGCCRF

Les plats préparés ont fait l’objet d’une enquête de la part de la DGCCRF[1] destinée à vérifier la qualité de leur composition et la conformité de leur étiquetage.

A ce titre, ont été contrôlés des établissements de transformation, de commerce de détail, de gros qui sont représentatifs au niveau local ou national en termes de volumes, de part de marché etc.

Les résultats de l’enquête ont démontré que :

  • Le taux global d’anomalies constatées s’élève à 19 % ;
  • Les manquements pour des produits d’origine française sont plus nombreux (24,5%) que ceux des produits originaires d’autres Etats membres (9,5%). Aucun manquement n’a été relevé pour des produits issus d’Etats tiers ;
  • Des anomalies de l’étiquetage ont été constatées, notamment en ce qui concerne l’emploi de certaines dénominations ou mentions valorisantes ainsi qu’un non-respect des règles d’énumération de la liste d’ingrédients ou l’emploi injustifié des mentions du type "made in France" et "viande française".

En outre, la DGCCRF a relevé que globalement, des progrès substantiels ont été faits dans le secteur des plats préparés à base de viande. En revanche,  des progrès doivent être opérés dans le secteur des plats à base de poisson qui fera par conséquent l’objet de contrôles renforcés.

Enfin, l’enquête a constaté que la charte "anti-fraude" élaborée par le professionnels du secteur et destinée à améliorer les autocontrôles, la traçabilité et les règles de transparence entre les opérateurs, était connue de 35% des entreprises mais qu’elle est respectée de seulement 17% d’entre elles.